#8 "As far back as I can remember, I always wanted to be a gangster."

Ainsi commence la narration de la vie de Henry Hill, gangster toujours en cavale joué par Ray Liotta dans un univers new-yorkais respirant les volutes fumantes de cigare cubain, la poudre sans fumée du Beretta « Cheetah » et l’argent sale à plein nez.

Vous l’aurez compris, l’histoire est le point fort dans « Goodfellas » (1990) de Martin Scorsese et ce par un montage des plus rythmés divertissant le spectateur par l’ascension de Henry au sein d’une mafia cultivant le bon goût sur lit de violence, un véritable roman noir défile devant nos yeux brillants de curiosité face à un monde des plus crus où le parrain Jimmy Burke qu’incarne Robert De Niro pense régner sur la ville alors que ce ne sont que Paranoïa et Bas instincts.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :