#24 "It’s like hell in full bloom!"

En 1995 sort l’omnibus « Memories », étrange ovni d’animation se scindant en trois parties sur une idée originale de Katsuhiro Ōtomo qui s’occupera de la réalisation du dernier métrage « Cannon Fodder », où les habitants d’une sinistre ville (l’image de droite) passent leur temps à entretenir de gigantesques canons pour tirer nulle part, dans un style dessiné aux influences européennes.

D’une toute autre inspiration, « Magnetic Rose » de Kōji Morimoto (l’image de gauche) explore les souvenirs d’une cantatrice italienne repliée dans sa station spatiale à la décoration nettement rococo, le tout dans une atmosphère propre à Satoshi Kon, posant sa patte depuis la direction artistique et sa collaboration pour le scénario.

memories4

Quant à « Stink Bomb » de Tensai Okamura, la question d’une fin du monde accidentelle est posée assez violemment par l’ingestion involontaire d’une pilule chez un jeune scientifique en laboratoire pharmaceutique, le transformant en épouvantable arme biologique et donc créant l’hécatombe à son insu tout en faisant croître et fleurir la flore environnante dans une ambiance délirante de free-jazz signée Jun Miyake.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :