#14 "-Nothing."

Suite à une crue de conscience, l’actrice de théâtre Elizabeth (Liv Ullmann) s’est enfermée dans un mutisme complexe par souci de pureté d’étique, et va être pris en charge par l’infirmière à la langue bien pendue Alma (Bibi Andersson).

persona_elisabeth_smalll

Ingmar Bergman explore en séquences le « Persona » (1966), ou masque social, des deux femmes à la personnalité si complémentaire qu’un malaise va s’installer en une confusion de consciences, Elizabeth manipulant émotionellement Alma par absence de réciprocité de propos, un petit jeu dangereux qui va plonger l’infirmière dans un vertige monologuesque.

Cette limite si floue entre les deux âmes se précisera au fur et à mesure par sa déchirure, les gros plans de visage distillant l’expression, intensifiant la vitesse d’un voyage intérieur en chute libre, acrophobique s’abstenir !